Pagina 3
Le circuit de Spa-Francorchamps est un circuit automobile situé à proximité de Francorchamps dans la province
de Liège, en Belgique. Il accueille chaque année le Grand Prix de Belgique de Formule 1 et la course d'endurance
des 24 Heures de Spa, ainsi que d'autres courses nationales et internationales.

C'est un des circuits préférés des pilotes en raison de la variété de son tracé dans le paysage montueux de l'Ardenne
belge qui permet aux pilotes de mettre leur talent en valeur. On le surnomme parfois le “ toboggan des Ardennes”.
Bien que le nom de la ville de Spa, voisine, y soit associé, aucune partie du circuit ne se situe sur son territoire.
D’un oeil soucieux, James Garner constate que le ciel se couvre
sur le circuit de Francorchamps.
En 1966, sur le long tracé de Spa-Francorchamps, la
pluie vient semer le trouble. Partis sur une piste sèche,
les concurrents se font surprendre dès le premier tour
par une averse à l'autre bout du circuit. En l'espace de
quelques hectomètres, le peloton est décimé.
On voit les acteurs et les vrais pilotes qui figurent dans le film:
Graham Hill, Jochen Rindt, Bruce Mc Laren, Phil Hill, Richie
Ginter. Au milieu des pilotes le journaliste Bernard Cahier qui
prend des notes.
Graham Hill explique, dans son livre "Life at the Limit",
pourquoi on ne voit pas certains pilotes célèbres dans le
film. Deux films, deux camps.


"I had backed John Frankenheimer from the beginning,
although for a while another film company had appeared
on the scene to make a motor racing picture starring
Steve McQueen - it was eventually abandoned because of
McQueen's ill-health. Injunctions were fairly flying
around as different organisers and circuit owners
became involved in signing film contracts with the two
film companies. The racing drivers were divided into
two camps.
Stirling Moss, Jimmy Clark, Jackie Stewart, John
Surtees and Sir John Whitmore elected to go with the
Steve McQueen and John Sturgess team; whilst Jo
Bonnier, Mike Spence, Phil Hill, Richie Ginther and
myself joined John Frankenheimer.
Pagina 3
La vraie réunion des pilotes à Francorchamps le 12/6/66
avec John Surtees , Graham Hill, Jackie Stewart, Dan
Gurney,...
Jackie Stewart, Graham Hill et Dan Gurney
bavardent avant la course. Plus tard Hill sauvera
Stewart de sa voiture.
Au fil du temps, les vitesses atteintes par les voitures rendent le
circuit de plus en plus dangereux pour la sécurité des concurrents.
Ainsi, Jackie Stewart devient un adversaire acharné du circuit
depuis son accident à Burnenville en 1966. Dan Gurney avait
l'habitude de dire de ce circuit qu'il “ différenciait les hommes
des petits garçons ”.

En raison de problème de sécurité, le Grand Prix de Belgique
n'est pas disputé en 1969. Les F1 reviennent une dernière fois sur
l’ancien Francorchamps en 1970.

Dans “Grand Prix” la course est précédée d’une réunion informelle
sur les conditions dangereuses du circuit.
    Le plus "Grand Prix"
sur le plan de l'esthétique visuelle
est celui de Spa, en Belgique. La
course s'est déroulée sous la pluie,
dans une ambiance à la fois tragique
et irréelle. Accidentés, Clarke et
Stewart sont sortis du circuit dès
les premiers tours. Alors la
tension s'est mise à monter :
insoutenable (JDF)