Huntley Film Archives :  On suit Françoise dans une boutique à Milan où elle achète une robe dont elle coupe l’ourlet  
puisqu’elle est trop longue à son goût.  Oui Françoise est vraiment une fille très cool qui fait bouger les choses.
Oggi N. 37  15/09/66
C’est cette robe fleurie que Françoise metrra à Cannes mais pour Saint Paul de Vence, près de Cannes, où Yves Montand l’avait emmenée
elle mettra une autre.
Etienne Yanzi, premier à gauche en compagnie de son frère Eric et de Gabriel Zurini à la Colombe d’Or à
Saint Paul de Vence en 1966. Auditeurs attentifs: Françoise Hardy et Yves Montand.
C’est au fameux restaurant “La Colombe d’Or”
que Yves Montand et Simone Signoret se sont
rencontrés, c’est là qu’ils sont tombés amoureux
l’un de l’autre et qu’ils se sont mariés.
Le couple déjeunait toujours à la même table sur
le patio, à gauche de l’entrée
Françoise Hardy dans sa minijupe fleurie,
à côté de la Ferrari No 2 , voiture au bord de
laquelle Sarti (Yves Montand) trouvera la mort.
Les derniers mois on avait vu Françoise Hardy au
volant de voitures plus puissantes
Avant de rejoindre les studios Pye à Londres
Françoise prend quelques jours de vacances
à Cannes.
Corriere della sera  17/09/66
Le Soir  20/9/66
Françoise Hardy profite de son séjour à Milan pour se
rendre à la Scala où Rudolf Noureev et Margot Fonteyn
dansaient les pas de deux “Marguerite et Armand “ et
“Le Corsair”
Elle 18/08/66
Le 15 septembre Françoise se produit à Festivalbar, un concours annuel de chant italien (première édition en 1964)
qui à l’origine était une compétition faite avec les données de juke-box dans les bars italiens. Françoise participe
en tant qu’invitée d’honneur. Elle aurait chanté “Tous les garçons et filles”( une source mentionne “La maison où j’ai
grandi” ce qui serait plus probable”). Comme je ne trouve pas d’images de ce concours ( les chansons auraient été
présentées en vidéoclip ?) en parcourant Internet j’en déduis que Festivalbar 66, qui avait lieu dans l’Auditorium
Eugenio Diviani à Salice Terme, n’a pas été transmise par la RAI. En 1966 Caterina Caselli gagne avec “Perdono”.

Les participants

Wilma Goich avec “L'uomo di ieri”.
Little Tony avec “Riderà”.
Petula Clark avec “L'amore è il vento”.
Gidiuli avec “Grazie”.
The Rolling Stones avec “Con le mie lacrime”.
Sacha Distel avec “Signor Cannibale”.
Les Surfs avec “Meritavi molto di più”.
Gino Paoli avec “A che cosa ti serve amare”.
Leo Sardo avec “Questa sera come sempre”.
The Beach Boys avec “Sloop John B”.
Caterina Caselli avec “Perdono”.
Pino Donaggio avec “Io mi domando”.
Ricky Gianco avec “Credi che”.
Nicola D'Alessio avec “Sangue amaro”.
The Yardbirds avec “Shapes of Things”.
Les invités d’honneur

Michel Polnareff avec “Una bambolina che fa no no no”.
Françoise Hardy avec “Tous les garçons et les filles”.
Sonny & Cher avec “Little man”.
Cher avec “Bang bang”.
Milva.
Nini Rosso.
Bobby Solo.
Dans la seconde moitié de septembre Françoise se met à enregistrer neuf nouveaux titres sous la direction de John Harris.
Cette fois-ci elle ne recourt pas à Charles Blackwell.
Johnny Harris est un producteur de musique, chef d'orchestre,
compositeur et parolier britannique d'origine écossaise.
Chez Pye Records, Decca Records et United Artists Records il
travaille avec de nombreux artistes tels Tom Jones, Lulu,
Petula Clark, Shirley Bassey, Françoise Hardy, Cilla Black, ...
tout en poursuivant une carrière solo et de compositeur pour
le cinéma et la télévision.
JDF  12/11/ 1966
Françoise semble très satisfaite du résultat, au niveau des
arrangements mais aussi au niveau de la qualité de ses textes.
Les cinq chansons dont elle attend le plus seront présentées,
avec six de ses plus grand succès, dans le “Hardy Blues” show
réalisé par Averty.
Est-ce lors de l’enregistrement du show “Tom Jones
Live in France” ou plutôt aux studios Pye que
Tom Jones, connu pour sa collaboration avec Johnny
Harris a recommandé ce dernier à Françoise Hardy ?
Les 12 chansons qui composent le disque ont été enregistrées en
stéréophonie. Françoise Hardy est accompagnée par l’orchestre
de Johnny Harris sur neuf titres et par celui de Charles Blackwell
sur “Rendez-vous d’automne” et les deux adaptations d’une chanson
italienne qui sont déjà réalisées début 1966: “La maison où j’ai
grandi” et “Il est des choses”. Mais c’est “Rendez-vous d’automne”
qui en premier lieu sera mise en avant. Aussi au Royaume-Uni dans
sa version anglaise. “Autumn Rendezvous” , déjà présente sur
l’album “Françoise Hardy sings in english” ( juillet 1966), est la face
A d’un 45t ( Vogue VRS 7014) sorti en septembre, un mois avant la
version originale du tandem Bourgeois-Rivière.
NME 23/09/1966
Tempo 19/10/66
C’est évident que la couverture du magazine anglais
“Weekend” No 3365, 20-26 August 1969, a utilisé une
photo prise au même endroit. Je ne suis pas arrivé à
localiser la grille en fer forgé. Est-ce le château Sforza
ou un autre bâtiment dans les environs ( cloître ...) ?
Le magazine “Ciao Amici” N° 1 de décembre 2012/
janvier2013 . La photo de la couverture et deux photos
dans l’article sont tirées de la même série de photos.
Hola 19/11/66
The “Hunton Film Archives “ nous offre un reportage
promotionnel sur Grand Prix” en se concentrant
sur la  “yeh yeh girl” Françoise Hardy . On  la filme
à Monza, au château Sforza à Milan et à la première
de “Grand Prix” à  New York.


Françoise et Thomas étaient ravis de découvrir ce
document qu’ils trouvaient beau et drôle.
Une très belle série de photos de Françoise a été réalisée par Angelo Frontoni, à Monza et dans le jardin du château Sforza à Milan.
Jours de France  04/10/66
Un peu deçu de ne pas voir Françoise en minijupe, comme elle portait au Festival à Venise, le journaliste nous livre un
interview qui ressemble à tant d’autres interviews avec une Françoise, timide, taciturne qui ne fait aucun effort pour
révéler quoi que ce soit au sujet de sa vie privée.
Epoca No 832  4 septembre 1966
Allas No 1  2 Janvier 1967
Septembre 1966
Milan, 2/9/1966. Françoise Hardy fait du shopping dans les rues de Milan. Elle porte la minijupe rayée vert et rouge,
son trench coat et de grosses lunettes de soleil.
La Stampa  samedi 3 septembre 1966
Cette année , à Vigevano à l’exposition annuelle de chaussures,
sont sélectionnés pour la “scarpina d’oro” (chaussure d’or) :
Françoise Hardy, Alaba Rigazzi ( Miss Italie ‘65) et un
champion du monde de sport, un italien dont le nom n’est pas
encore révélé. J’ignore si on a pu remettre en personne la
scarpina à Françoise.
Corriere della sera   vendredi 2 settembre 1966
Yves Montand, Genevieve Page et Françoise Hardy font partie
des  acteurs de “Grand Prix” qui seront présentés au public
lors de la cérémonie d’ouverture.
Des photos ( 4 septembre 1966)  de la mascotte Françoise Hardy à côté du champion du monde, Jack Brabham,
ne pouvaient pas manquer. Les photos ne portent pas bonheur à Brabham. Après quatre victoires consécutives
Brabham doit abandonner la lutte à Monza à cause d’une fuite d’huile. Regardé trop profondément dans les yeux de
Françoise ?
John Frankenheimer et Jack Brabham.
Boys don't grow up, they just get bigger toys