Juillet 1964 (1)
Le magazine “Disques Vogue actualités” nous apprend que le mois de juillet
Françoise Hardy fait un rapide passage en Angleterre , puis en Hollande pour
une télévision avant de se produire à Blois, Deauville, Frenont-Montchevreuil
et à Juan-les-Pins le 13. Après, jusqu’au 20 août, elle présentera son tour de
chant dans toute l’Italie. Un été bien rempli ! Des vacances qui seront pour elle
du travail, mais elle aime tellement son public que c’est un bonheur pour elle
que de pouvoir venir à lui. C’est sa façon de le remercier de la gentillesse qu’il
lui a toujours témoigné .
Tandis que Françoise se rend à Laren , Averty présente  le 6 juillet aux téléspectateurs français des “Raisins Verts”
avec Françoise Hardy chantant son dernier tube “Et même” (version où la batterie est moins présente).
Enregistrement sobre mais beau. Il nous laisse seuls avec Françoise et on ne se plaint pas.
Le 24 juillet 1964 les téléspectateurs hollandais peuvent admirer Françoise Hardy, le temps de quatre chansons,
dans une émission enregistrée le 6 juillet dans la Singer Concertzaal à Laren.

Réalisateur: Nico Knapper.
Décor: Roland de Groot
Présentation: Marijke Merckens
Provinciale Zeeuwse Courant 18/7/64
“ Ce qui est remarquable chez cette jeune
fille c’est qu’elle compose elle-même ses
chansons; musique et paroles. C’est elle
qui a écrit “Tous les garçons et les filles”,
la chanson qui l’a rendue célèbre.

Sa déclamation est d’une grande simplicité.
Elle ne fait rien d’autre que rester debout
et puis ouvrir et fermer la bouche.
Surtout ce soir puisqu’elle chante en
playback. On tourne le disque et il
suffit de bouger les lèvres.

Les gens de la télé ont la coutume
( désagréable ) d’aller chercher
des vedettes étrangères et chères
pour les faire chanter en playback.

Et pourtant Françoise Hardy, en
manque de temps, semblait très
nerveuse lors des répétitions. Elle chante
quatre chansons style Hardy qui vont,
à coup sûr, toucher les teenagers ”.
Cette photo prouve que le public a été admis lors des répétitions.
Carte postale hollandaise qui montre Françoise lors des répétitions.
HUMO  Novembre  1964
On apprend que Françoise est arrivée dans
sa voiture de sport bleue et qu’elle était de
mauvaise humeur.
Elle s’était indignée que les fans ne
pouvaient pas entrer dans la salle lors
des répétitions.
Le régisseur Knapper craignait que le
public ne réagisse plus spontanément
pendant l’enregistrement.
Françoise semblait désintéressée de
l’émission et se contentait de bouger les
lèvres sur la musique d’une bande
sonore préenregistrée à Londres.
Quand  Françoise chante - comme hier soir lors de  l’enregistrement de
l’émission que VARA diffusera le 24 juillet  - elle est le calme et la
simplicité en personne.

Elle a été annoncée au public enthousiaste composé d’adolescentes comme
“la jeune fille dont le chant n’est pas avant tout un show” mais c’est
justement cette simplicité, cette mélancolie apathique qui font partie de
son propre “show”. (De Telegraaf 07/07/64).
TeleVizier  N. 30  25/07/64
La presse hollandaise couvre largement le  mini-concert de leur chouchou.
Au bout de quatre chansons c’est fini. Françoise
disparaît à travers une petite porte et ceux qui ont
préparé de petites questions se ruent vers le foyer où
Françoise les rejoint après s’être changée.
Avec sa veste bleue et sa sacoche en cuir elle fait très
écolière. “Je n’ai que dix minutes” dit-elle doucement.

Les questions finies, on ouvre les portes sur le jardin.
Il est 17h 30, le soleil est bas. Il y a un belvédère décoré
de roses où elle veut bien s’asseoir un petit instant car
elle se sent moins à l’aise en plein air. On rentre assez
vite à l’intérieur où on allume les chandelles d’un
grand chandelier en cuivre. Elle est gentille mais
ses réponses restent vagues.

Son compagnon mystérieux  (il s’agit de Jean-Marie
Périer  mais l’auteur de l’article ne le connaît pas et
l’appelle Jean-Pierre Menier) se tient à l’écart.

En bavardant elle signe les petites cartes que les
producteurs lui soumettent.  À 18 h Françoise et son
Fiancé se fraient un chemin jusqu’à la sortie. Pour
atteindre son  Fiat Sport, couleur argentée, elle doit
donner des  autographes à des adolescents délirants ...

Puis Jean-Marie accélère les choses et la voiture basse
se lance avec vigueur. Adieu chère Françoise.
Marijke Merckens : “ Il n’y pas si longtemps que ça, une
jeune fille, aux cheveux longs et au visage triste, a fait
ses débuts dans le monde de la chanson.
Elle composait ses propres chansons et les interprétait
sans le show habituel.

Ses chansons, pourtant pas très gaies, emballaient tout
le monde et surtout les jeunes parce qu’elles savent
exactement exprimer ce que toute une génération ressent.
Voici ... Françoise Hardy ! ”.
C’est Marijke Merckens, actrice et chanteuse hollandaise,
qui présente l’émission et  qui explique au jeune public
(surtout  composé de jeunes filles) chaque chanson.
Françoise, d’abord plongée dans le noir, descend l’escalier. Roland de Groot a eu recours à des réverbères dans l’esprit de
la mise en scène de “Tous les garçons et les filles” d’octobre 1962. ( “Toute la chanson” et “ Variétés Référendum” ).
Elle chante quatre ballades, composées et écrites par elle-même, ( à part le texte de “Only friends”, qui est de
Sonny Miller). Les chansons proviennent de quatre 45t, pressions hollandaises, qui se suivent.
Fin 1963 on en est aux pochettes-enveloppes aux Pays-Bas.
J”aurais voulu et Le sais-tu ? sont des
chansons enregistrées  en France ( septembre et
octobre ‘63) sous la direction de Marcel Hendrix.
Richard Anthony, avec qui Françoise a fait une
tournée puis l’Olympia ( ou elle a présenté e.a.
ces deux chansons) en 1963, lui a conseillé
d’enregistrer, comme il le fait lui-même, avec les
musiciens des studios londoniens.
Ce serait pour elle l'opportunité de changer la
musicalité de ses disques. Jacques Wolfsohn, son
directeur artistique, se montre réfractaire à cette
idée mais finit par se laisser convaincre.
En février 1964, elle entre au studio des disques
Pye, à Londres, pour enregistrer quatre
chansons avec les arrangements musicaux de
Tony Hatch et  Bob Leaper.
Le super 45 tours qui en résulte est édité au mois
de mars. Il contient une reprise d'un standard
américain intitulé “Catch a Falling Star”. Sur ce
microsillon se trouvent aussi les versions anglaises
de trois de ses chansons : Only friends (Ton
meilleur ami), I wish it were me (J’aurais voulu) et
Find Me a Boy (Tous les garçons et les filles). Pour
les enregistrements suivants , au studio Pye, Mickey
Baker est à la direction d’orchestre pour en faire
les arrangements. ( plus tard Charles Blackwell )
Un super 45 tours sort en avril avec les titres,
“Pourtant tu m’aimes”, “Jaloux  , “C’est la
première fois “ et “On se quitte toujours” qui est
un reliquat des derniers enregistrements exécutés en
France sous la direction de Marcel Hendrix.
Le sais-tu ?
Une fan, à la coupe Hardy, pose deux questions à son idole qui semble un peu embarassée.
Question 1: “ Françoise êtes vous fiancée ? ”.   Réponse: “Non pas encore”.
Question 2: “ Que pensez vous du mariage ? ”.  Réponse: “ C’est difficile de dire en deux
secondes ce que je pense du mariage. Je pense que c’est très bien de se marier quand on a
envie d’avoir des enfants” .
Pour Ans Godschalk, la fan en question, la rencontre avec Françoise est le jour de sa vie. Il fallait
tout mettre en œuvre pour obtenir une carte. Ce lundi l’école lui a permis de prendre congé. Elle était
déjà présente à neuf heures, pour bien suivre les répétitions, bien que l’enregistrement n’avait lieu
que l’après-midi à 16 h.
Nieuwsblad van het Noorden  08-07-1964
Algemeen Handelsblad  22-07-64
J’aurais voulu
Françoise Hardy était pressée : La raison serait sa grand-mère qui l’attendait à Paris pour déménager.
Françoise, en venant de Reims, était fatiguée. Pas de vacances en vue avant septembre. L’auteur de l’article
ne semble pas très emballé par l’habitude des adolescents transformés en étoiles de soutenir leur popularité par
la technique. Françoise a chanté en playback et elle n’est pas restée.
Only friends
Traduction ( fin de l’article)
Jaloux
Vogue HLD 25.101
Vogue bat le fer quand il est encore chaud et sort un mono 25 cm,
destiné au marché hollandais , dont le premier titre est “Only
friends” et qui comprend les succès hollandais de Françoise, e.a.
les trois autres chansons de l’émission télé.
La popularité renouvelée relance la vente de “Tous les garçons et les filles”
qui avait déjà  fait un malheur fin 63 - début 64. La chanson réentre le Top
50 en août ‘64 ( meilleure place: 37 °) et a aussi droit à sa 
pochette-enveloppe.
En décembre 1964 Françoise fait la
couverture du magazine “tuney tunes”
parce que  pour 26 % des lecteurs  elle
est la meilleure chanteuse internationale.
A la deuxième place se trouve Connie Francis
avec 17% des voix et la troisième place est
réservée à Dusty Springfield avec 11%.
Dans ce sondage de popularité , catégorie
“ chanteurs internationaux”, Cliff Richard
prend la tête avec 37% , suivi par Adamo avec
33% et Elvis Presley avec 18%.
1  Beatles - A Hard Days Night
2  Rolling Stones - It's All Over Now
3  Animals - House Of The Rising Sun
4  Siw Malmkvist - Liebes Kummere
5  Jim Reeves - I Won't Forget You
6  Cliff Richard - On The Beach
7  Roy Orbison - It Is Over
8  Adamo - Quand Les Roses
9  Louis Armstrong - Hello Dolly
10  Francoise Hardy - Only Friends
En 1965 des marchés plus importants que les Pays-Bas s’ouvrent à Françoise
Hardy : le Royaume-Uni, l’Allemagne,... et les téléspectateurs hollandais
doivent se passer de leur chouchou. Loin des yeux, loin du cœur. En novembre 64
Françoise quittera pour de bon le hitparade hollandais.
Het Parool 7/7/64
Algemeen Handelsblad  22/07/64
Limborghs Dagblas 24/7/64
De Volkskrant 24/07/64
Trouw  15/07/64
Algemeen Dagblad  07/07/64
De Telegraaf 07/07/64
Françoise est très maladroite,
trébuchant sur les fils et le décor.
Dans le jardin elle se pique le
doigt à l'épine d'une rose
Cash Box 01/08/64
Où “Catch a falling star” n’a pas réussi à entrer dans le top 50 du Royaume-Uni “Tous les garçons et les
filles”, pourtant une chanson française, commet l’exploit le 1 juillet 1964 en entrant cinquantième
des charts anglais. La chanson y restera 7 semaines et atteindra sa plus haute place (36) au bout de 5 semaines.

“Ready Steady Go“ offre à Françoise l’opportunité d’interpréter la chanson une seconde fois mais la diffusion du show,
le 3 juillet, sera annulé à cause d’une grève des techniciens. Dommage. “Tous les garçons et les filles” aurait pu
grimper plus haut dans les charts.  
Françoise
Hardy

Tous les
garçons
et les filles
Ready Steady Go !
Est-ce  lors de ce séjour à Londres qu’on a préenregistré sur
une bande les 4 chansons qu’elle chantera le 6 juillet à Laren ?
Daily Herald  18/07/64
Entre le 6 et 11 juillet ( début de la tournée en Italie) Françoise se produit  à Blois, Deauville, et Frenont-Montchevreuil
Avant de passer quelques jours à Juan-Les-Pins (concert le 13 juillet) et d’entamer sa tournée italienne Françoise
Hardy, en petite robe à pois, essaie des chapeaux dans la boutique Vachon à Saint Tropez .
Chaque année les amateurs de la plongée sous-marine se
rassemblent pour une semaine à Ustica, une île volcanique de la
mer Tyrrhénienne située à environ 67 kilomètres au nord-ouest
de Palerme.

En 1964 Françoise Hardy, Petula Clark, Richard Anthony et ...
Kenny Rankin se seraient produites à Ustica le 9 et 10 juillet.
Je fais confiance à un article sur Kenny Rankin publié dans le
Cash Box du 18 juillet 1964.

Françoise et Kenny Rankin ( chanteur de “Baby goodbye”)
avaient déjà chanté le soir de 29 juin 1964 au Lido
de Venise lors d’un festival international de la chanson
(voir dossier juin 1964)
.
On July 1, Kenny Rankin left Milan for Paris. But he was
expected back in Italy on July 9, as his participation, together
with three European top artists, such as Petula Clark, Richard
Anthony and Françoise Hardy, was scheduled at a two evening
show that was to be given on July 10 and 11 in Ustica, a
wonderful little island in the Tyrrhenian sea, north of Sicily,
during an international meeting of skin diving fans.  
(Cash Box 18/07/64).
Ustica 4/7/64 Réunion internationale de la plongée sous marine.
Victime d’un contrat signé à la légère qui lui impose de ne chanter pratiquement qu’en Italie pendant tout l’été,
Françoise Hardy est boudeuse. Elle ne peut comme elle le voulait passer ses soirées sur la Côte d’Azur au
milieu de tous ses amis. Cependant elle semble aimer le paradoxe puisqu’elle vient de signer un autre contrat
qui celui-là va lui permettre de chanter à la rentrée au Brésil. Et du coup elle ne sait plus si elle doit s’en désoler
ou s’en réjouir. Parlant du guet-apens italien elle explique : J’avais signé cette série de 45 galas il y a longtemps,
à une époque où je n’étais pas encore très connue. Lorsque j’ai signé j’étais folle de joie mais aujourd’hui que je
ne peux tourner dans toute la France je regrette un peu d’être obligée de m’expatrier pour 2 mois, surtout en été.
Heureusement que je vais quand même faire quelques petits trucs sur la Côte d’Azur au mois d’août.
Et à chaque fois que j’ai 24h de liberté, je fonce retrouver mes amis qui y sont. La semaine dernière j’ai été en
Corse.

Comment réagissent les Italiens en te voyant ?
Oh tu sais je suis très populaire dans les pays du sud. Que ce soit en Espagne ou en Italie j’ai toujours eu du
succès.

Après cette tournée que vas-tu faire ?
J’ai signé la semaine dernière un contrat qui me comble de joie. Je vais chanter du 30 août au 5 septembre au
théâtre Record de São Paulo.. C’est extraordinaire, je vais être la première chanteuse française nouvelle vague à se
produire en Amérique du Sud. Seul côté ennuyeux de l’affaire, je vais être obligée d’enregistrer un disque en
portugais. Et pour traduire mes chansons dans cette langue cela ne va pas être une petite affaire. Trois traducteurs
sont déjà au travail. (TILT 5 août 1964)
La tournée italienne
Pour cette tournée on retrouve des données qui varient assez. On parle de 20 concerts et même de 40 concerts.
La tournée durerait jusqu’au 20 août ou au 23 août. Cette confusion est partiellement due à une publicité et
organisation médiocre de la tournée qui rend difficile la recherche des dates et villes.   
TV Sorrisi e Canzoni  N° 20   21  Mai 1964
Tournée de Françoise Hardy avec Fausto Leali du 11 juillet au 25 août avec Franco Bernabei comme imprésario.