Le “Abendschau” ( SWR) du 11 mars ‘66 comprend des images de ce concert.
Françoise chante “Frag den Abendwind”  et “Tous les garçons et les filles”.
Les photos sont prises , le 10 mars, lors de son concert à Mannheim dans la salle “ Mannheim Rosengarten”.
Deux fois par an Radio Luxembourg organise le concours “ Der Goldener Löwe “ . Un jury désigne les stars les plus
réussis du hitparade qui recoivent un lion ( or/argent/bronze). Un des organisateurs principaux est le chanteur et
discjockey Camillo.
Essen mars 29/03/66 : Der goldener Löwe
Le 29 mars 1966 le “Lion d’or” a lieu dans la “ GrugaHalle” à Essen.

Le “lion d’or” est  remis à Udo Jürgens ( qui venait de  gagner l’Eurovision avec Merci Chérie ) pour sa chanson
“ 17 Jahr, blondes Haar”.

Quand on constate que le lion d’argent est pour Roy Black et le lion de bronze pour Drafi Deutscher, on comprend que
c’est surtout une affaire entre allemands. Entre 1959 et 1970 Freddy Quinn a remporté 7 fois le “lion d’or” et  
Roy Black  5 fois. Disons que le concours est beaucoup plus “schlager” que pop.
Ce qui nous intéresse est la participation de Françoise (en tournée en Allemagne) à côté de Michèle Torr, Peggy March
et Chris Andrews et ce qu’on a écrit sur notre idole dans sa tenue Courrèges.
“ Françoise Hardy ganz im Weiss”.

Es ist unwahrscheinlich wie gut Françoise Hardy in
Deutschland annkomt. Ueber drei Minuten lang wurde
ihr heftig Beifall geklatscht. Schlank, in weisser Hose
und weisser Pull trug sie ihre melancholischen Lieder
in ihrer bewunderswerten Einfachkeit vor.

Das Geheimnis ihres Erfolges liegt vielleicht darin, dass
Sie den Alltag in ihre Chansons packt. In ihren Texten
gibt es alles, was das Herz bewegt : die “grossen”
Probleme der Jugend, enttäuschte Liebe, Einsamkeit,
Melancholie und viel Träume.
Volkhaus Zürich 03/66. Zürich était une des villes suisses comprises dans la tournée.
L’Alsace illustrée 1/6/66
D'après cet article dans le Hamburger
Abendblatt du 2 avril 1966 le reste de
la tournée a été annulée en raison
de désaccords avec les organisateurs.

Françoise se souvient que la tournée
ne s'est pas déroulée sans problèmes.

" L'organisateur était tellement criblé
de dettes qu'il y avait des huissiers à
l'entrée de chaque salle où j'étais
programmée. Mon ingénieur du son,
qui ne parlait pas un mot d'allemand,
avait reçu la consigne de se faire payer
avant le spectacle. Son leitmotiv était
donc : "Nix money, nix show" et nous
devions attendre son feu vert pour
entrer en scène. ( Un long chant d'
amour p. 134)
Françoise Hardy photographiée le 23 mars '66 à un aéroport allemand. Fin de la tournée ?
En tout cas le 23 mars’66  Françoise  Hardy se trouve à Paris, à la station de radio Europe
numéro un où elle rencontre Johnny Hallyday avant  que celui-ci part pour Montréal.
La Presse 23 mars 1966 (Can.)
Françoise au micro de RFE, Radio Free Europe Munich
Photos prises en mars 1966 par Giancarlo Botti
Françoise Hardy sur une moto Honda 750 Four ( qui ne
lui appartenait pas) à Paris en mars 1966.
Le 25 mars Françoise est photographiée à Heathrow, l’aéroport de Londres. Elle vient de participer à l’émission
“Show of the week : Pat Boone” qui sera diffusée le 29 mars. Hélas, cette émission n’existe plus. Françoise avait
rencontré  Pat Boone, le chanteur américain , lors du festival de San Remo, fin janvier 1966.
Evening Post 30 mars 1966
San Remo 1966 : Françoise Hardy, Pat Boone et  Gene Pitney
Le soir du 25 mars Françoise se trouve à l’Olympia
à Paris. Assise à côté de Claude François elle assiste
au concert d’Hugues Aufray qu’ils vont féliciter
dans sa loge.
Marcel Amont, Françoise Hardy, Hugues Aufray, Claude François et les 2 filles de Hugues, Marie et Charlotte
Hélène Faure et Hugues Aufray le 25 mars 1966 à l'Olympia.
Guy Lux et Hugues Aufray
Anne-Marie Peysson, Jean Bardin et Guy Lux
Son incroyable double vie sexuelle
JDF  N. 594  02/04/66
Bild und Funk N. 15  09/04/66
Magazine O.K.
Calendrier de la tournée
À la veille de sa tournée 
allemande Françoise Hardy 
fait la une du magazine 
allemand Harper's Bazaar .

À part 4 photos formidables de 
Françoise en Paco Rabanne le 
magazine comprend une petite 
interview à propos de cette 
tournée.
Cashbox 05/03/66
" Ich bereite mich jetzt für meine Deutschland-tournee vor. Sie beginnt
Ende Februar. Jeden Tag eine andere Stadt".
"Freuen Sie sich darauf ?"
"Nicht besonders. Wenn ich auf Tournee bin, fühle ich mich allein. Nur
während des Auftritts erlebe ich schöne Momente. Die Zeit zwischen den
Auftritten ist lang. Viel zu lang. Wenn man nicht mit jenen zusammen
sein kann, die man liebt, dann ist man einsam"
Lampenfieber =  trac
Bild Zeitung 1 März 1966
La tournée allemande de Françoise démarre à
Recklinghausen dans la Vestlandhalle le 27 février lors
du "Beat Festival".
Gazet van Antwerpen 02/03/66
Témoignage d'un fan :

"She performed in my hometown Recklinghausen in 66
and got booed off the stage by all the girls, as they were
jealous about their boys standing in front of the stage and
never saw such beauty , such short skirt and such long legs.
She only performed 3 songs at the "Beat Festival 66", I had
no girlfriend but got wet dreams thinking about her ...".
Mars 1966
Du 27 février au 3 avril 1966 Françoise Hardy fait une grande et unique tournée  dans les principales villes de
l'Allemagne de l'Ouest.

Le succès de l'émission allemande "Portrait In Musik" (réalisée par Truck Branss et diffusée Le 28 avril 1965) et de
la ballade "Frag den Abendwind" est tel que Vogue pousse son poulain sur le marché allemand en sortant un tas
de d'albums  de compilation et en organisant une  tournée allemande pour celle à qui les lecteurs de Bravo
( l'hebdomadaire pour les jeunes Allemands) attribueront en 1966 le “Silberne Otto” ( la chanteuse la plus populaire
après Manuela).
En novembre 1965 "Frag den Abendwind"
atteint la 7ème place au hitparade allemand.
L'album "Portrait In Musik" se classe 4ème
Déjà en mai '65 Billboard
parle de cette tournée.
Silberne Otto
Bravo N. 18 25/04/66
WIR 25/04/1966
OK N° 10  16/05/1966
Vogue bat le fer quand il est chaud et une sortie explosive d’albums de compilation soutient la tournée.
Photos prises par Giancarlo Botti en mars ‘66 lors de la tournée allemande de Françoise Hardy.
FRANCE
HITPARADE
Quel mal y-a-t-il à ça ?
46ème place
Info Jukebox N° 233
Spécial 1966