Février 1968(1)
Mini-tournée au Canada : 1-7/2/68
La Presse, 10 janvier 1968
Mercredi le 7 février à 10h du soir elle s'envolera pour Londres
elle arrive le lendemain à 10h du matin.
Arrivée de Françoise, vêtue
en noir, jeudi  le 1 février ,
au début de l'après-midi, à
l'aéroport de Dorval.

Le soir , Françoise est
invitée au "coquerel"
dans les studios CJMS
( Canada Je Me Souviens )
de la rue Berri. Elle porte un
ensemble-short de cuir sur
bottes blanches.

Elle participe à des
émissions de télé "Aujour
d'hui" (1/2) et  
"Les Couche-Tard" (3/2).

Le 2 février il y a une confé-
rence de presse et puis
"Championnat provincial
du disque"(radio)
l'acceuillera.

Elle préside à la présen-
tation des 12 mobiles de
l'unité de CJMS ( station de
radio à Saint-Constant).

Le soir , en smoking noir,
Françoise assiste à l 'avant
-première du film "Les
anges sauvages" ( Wild
Angels)

A 11 h du soir elle part
pour Québec ( enregistre-
ment de Teen Club le
3 février), Lévis et au
retour Trois Rivières.

On la reverra à la télé dans
"Femme d'aujourd'hui" (
lundi 5/2) et 2 fois dans
"Jeunesse oblige" le 5/2
au "Club des Jnonbs" et
le 7/2 dans "Copains d'
abord".

On peut l'écouter à la radio
dans "Place aux femmes"
animée par Lise Payette.

On la verra encore une fois
à la télé canadienne dans
"Age tendre" diffusé le
16 février.
Merci à Pierre L.
The Montreal Gazette  2 février 1968
Age Tendre 16/2
Femme d'aujourd'hui  
5/2
Radio
Place aux 
femmes
Tournée des universités britanniques 8 - 15/2/68
Le 9 février 1968 : Françoise à l'hôtel Savoy pour présenter son nouveau disque
"Now you want to be loved".
New Musical Express 20/01/68
Melody Maker 17/02/68
Billboard 24/02/68
Françoise chante, en studio ,
Now you want to be loved”.
( Téléfilm "Françoise et Udo" ).
The Canberra Times (Australie)
22/02/68
Cash Box 03/02/68
Dans le magazine M.A.T. N°42 du 1/4/68 Françoise nous confie le récit de sa semaine anglaise.
Durham: Old Elvet
Françoise Hardy et Lionel Roc , son sécretarire qui lui sert de chauffeur.
On voit ses 3 choristes Danielle, Catherine et Annick et ses musiciens
( Jean-Pierre  Sabar, aux lunettes, à gauche).
Autographed ticket for the
Southampton concert,
Thursday 15 th February 1968
at 8 p.m.
The owner, Celia Short, added
an E because the name of
Françoise  was printed without
the “E”, not an uncommon mistake.
Le problème avec les émissions anglaises c’est qu’il y en a beaucoup qui
n’ont pas survécu au temps, on parle des “lost shows”. La chance qu’on
verra p.e. Françoise dans “Dee Time” (BBC 1) ou " Time for Blackburn"
est quasi nulle.
“Dee Time” était un talk show en direct, sur la BBC 1, présenté par the
golden boy, l’extravagant radio disc jockey Simon Dee. Le show, diffusé le
samedi soir, a été un énorme succès mais seulement deux éditions entières
ont survécu. Au bout  de six semaines on effaçait l’enregistrement.
"Time for Blackburn" fut présenté par Tony Blackburn, un disc jockey
anglais qui avait fait ses débuts à la radio (Radio Caroline, Radio
London,...). Tout s'est perdu dans le temps et on finirait par oublier
à quel point Françoise était présente à la TV britannique aux sixties .
Le comique et acteur Kenneth Williams a présenté “International Cabaret” entre
 ’66 et novembre ’74, le lundi soir sur la BBC 2. Dans chaque show il présentait
trois acts internationaux. L’émission avec Françoise Hardy (enregistrée
le 11 février ‘68) a été diffusée le 11 mars ‘68 et était la 52ème édition du show.
Elle y apparaît à côté de Lance Percival, Los Royales Paraguayos et The Herculeans.
Je n’ai donc aucune idée si 
l’enregistrement existe encore 
mais on a pris des photos 
qu’on jugeait assez belles
pour des pochettes de disque.
Pression anglaise de 1964, de nouveau sortie en
1968 par la gamme économique Hallmark.
LP allemand “Die grossen erfolge” Vogue 6.24591  (1981)
Françoise chante "Now you want to be loved" dans une
robe d’Ottavio Missoni, le couturier italien, maître des
imprimés zig zag.
Le nom “cabaret” fait sans doute penser à un endroit plus intime mais la scène sur laquelle Françoise se trouve, vu
l'importance des lumières, n’a rien à faire avec un vrai cabaret. Le show “International Cabaret” avait lieu dans
“The Talk of the Town nightclub” (ancien London Hippodrome).
En février Françoise Hardy est rarement chez elle. Les tournées (Canada, Royaume-Uni, Afrique
du Sud) se suivent mais en France les médias comblent le vide qu'elle crée par son absence.
Probablement enregistré en janvier les téléspectateurs français ont droit à un instant mélancolique
avec Françoise chantant "Ma jeunesse fout le camp", balançant doucement sur un canapé orange
au Dim Dam Dom, diffusé le 11 février. Une pastille de fraîcheur en couleur.
Et le magazine "Noir et Blanc" du 15/02/68 publie une interview-confidence "Françoise et les hommes" qui
nous révèle bien des choses sur Françoise Hardy et l'amour. En voici des extraits.
Résumé
Télé Radiomonde 27/01/68
Nouvelles llustrées 24/02/68
The talk of the town
Françoise à Brighton où elle se produisait à
l'Universiré de Sussex (source : Celia Short)
Tony Blackburn devant les caméras de Southern TV dans "New Release"
The "round table" where things could get nasty.
L'Express avait cité Françoise Hardy qui aurait dit "J'ai aussi interprété Des ronds dans l'eau en anglais à la télévision,
en 1968, devant un jury où siégeait Cat Stevens. Il avait trouvé ma version très mauvaise et il avait raison ".
L'avis de Françoise elle-même (mail 8/7/2021) : " Cat Stevens a juste dit que ça ne marcherait pas en Grande-Bretagne,
il n’a jamais dit qu’il trouvait ça mauvais.  J’adorais plusieurs de ses chansons, mais je l’avais trouvé très antipathique,
pas à cause de son avis négatif.  Je ne peux pas avoir dit qu’il avait raison de trouver ma version mauvaise puisque
non seulement je pensais le contraire, mais surtout il n’a jamais dit ça. La presse écrite dénature systématiquement vos
propos et ça m’a toujours été insupportable...
Friday 16th February 1968
Southern New Release! 7.00 - 7.30 pm

NB After the taping Tim Rose refused to share a taxi  
with David Wigg after he slammed Rose's disc on the
show

Hosted by Tony Blackburn

The Troggs - Little Girl
Tim Rose
Long John Baldry
Francoise Hardy
Cat Stevens
David Wigg - reviewer
Qu'Udo Jürgens aurait tourné avec Françoise Hardy au Canada
est une erreur qui circule sur Internet depuis des années et
je tiens à la rectifier. J'ai d'ailleurs posé la question à Françoise
qui m'a également affirmé qu'Udo n'était pas là en février '68.
Conférence de presse 1 février 1968
2 février
Télé
Dans le reportage de M.A.T. Françoise parle de 3 émissions de télé :
Londres 10/2 ( = Dee Time )
Londres  11/2  ( = International Cabaret  diffusé le 13/2)
Southhampton 15/2.  ( = Time for Blackburn diffusé le 4/5)
Françoise Hardy devant les caméras de Télé 5 (CKMI) et Télé 4 (CFCM) lors de l'enregistrement de Teen Club , le
3 février 1968, à la station anglophone CKMI-TV à Québec . L'émission fut diffusée le 10 février.
Aucune émission de Teen Club ne fut conservée dans les archives de la station. On enregistrait  pardessus le même
ruban ou on mettait le tout aux poubelles !
L'émission Teen Club est à l'antenne du poste de télé CKMI-TV à Québec à compter du 16 janvier 1960.
Animé par Norm Wright, Teen Club est modelé sur la formule d'American Bandstand, programme pour les jeunes
très populaire chez les voisins américains et présenté par le célèbre Dick Clark. Teen club occupe le même créneau
dans la grille-horaire de CKMI-TV, soit de 18h à 19h le samedi soir. Les enregistrements se font le samedi après-midi
où deux émissions sont réalisées, l'une diffusée le soir même et l'autre le samedi suivant.

Comme pour American Bandstand, ce programme permet aux jeunes de danser devant les caméras et de rencontrer les
artistes invités sur le plateau...

A l'image des émissions américaines Hullaballoo ou Shindig, Teen Club accueille des danseuses en mini-jupes, dites
à go go, vêtues de chandails à ses initiales, voire à ses couleurs. En 1967 la couleur fait son apparition à l'écran de
CKMI-TV. La dernière de Teen Club a lieu le 12 juin 1971 alors que, en ce début des années 70, ce style de programme
n'est plus tellement en vogue sur les chaînes de télé québécoises. ( Leo ROY  Jukebox Magazine N°374 Février 2018).