Les vainqueurs d'un concours de danse twist, Claudine Berger et Gabriel Ribes, sont  félicités par Claude François
et Françoise Hardy au cabaret 'L'Eléphant Blanc' à Paris, le 7 février 1964.
En arrière-plan on voit Jean-Marie Périer.
Le masque de Françoise Hardy  (fabriqué par la société César) resurgira dans l'émission Zoom du 29/11/66 qui
montre Jacques Dutronc, en smoking, fumant (smoking) un cigare dans son bain, derrière ce masque.
Henri Tisot ( l'homme aux lunettes) est un acteur, imitateur, humoriste et écrivain français.
"Les Panamiens" était aussi
le titre d'une chanson .
Françoise à la réception en l'honneur de la parution du livre "Les Panamiens" par  Pierre Perrin , le 12 février 1964
Die Tat (Suisse) 17/02/64
Adamo
Corriere della sera   
Sabato 15 Febbraio 1964
Corriere della sera   
Lunedi 3 febbraio 1964
Le 14 février, Mardi Gras, Françoise reçoit à Milan le prix Saint-Valentin (“Il premio “San Valentino”) qui
récompense la plus belle chanson d’amour.
Le carnaval ambrosien est un événement festif annuel à caractère historique et religieux
dont les manifestations se déroulent lors de la période de carnaval à Milan et dans les
diocèses du Tessin observant le rite ambrosien.
Départ du cortège historique Porta Venezia
Il y avait aussi les chanteurs Françoise Hardy et
Sergio Endrigo tous deux choisis par le jury du prix
de la Saint-Valentin, pour la fête des amoureux
qui est célébrée dans le monde entier le 14 février.
A l’occasion de la soirée des journalistes qui  se
déroule dans la nuit du vendredi 14 février, dans la
salle de la « Permanente » située via Turati 34,
dans le cadre somptueux habituel des attractions,
le prix  Saint-Valentin sera également remis.

Pour le prix de cette année, le jury, qui sélectionne
les œuvres d’ingéniosité qui rehaussent l’amour
a pris en compte les chansons des jeunes, dédiées à
l’amour dans son aspect le plus clair et le plus
gentil. Le choix s’est porté sur les compositions
“Quelli della mia età” de Françoise Hardy et
“Io che amo solo te” de Sergio Endrigo, classées
“ex aequo”.
Vendredi soir, le 14 février, Françoise a chante à Milan pour le Saint-Valentin.

Françoise est affalée et absorbée, elle rit et elle raconte des blagues. Tout en traitant de
différents sujets affichant la sécurité apparente de celles de son âge mais au fond elle est
plutôt timide.
“L’Italie me fascine et sûrement un sujet préféré pour mes chansons mais à Milan j’ai eu froid
parce qu’à l’hôtel ils ont l’habitude de ne mettre qu’une seule couverture sur le lit et jusqu’à
la seconde arrive j’ai eu froid jusqu’à battre des dents. Je suis tellement distraite et je ne
pense jamais à demander ça avant de me coucher.

Sympathique, simple, élégante la chanteuse continue “En France, j’ai fait plus de deux cents
spectacles; en Italie je viens de démarrer. Ici le public est différent et imprévisible. Parfois le
succès me fait peur mais de toute façon je suis consciente de la grande chance que j’ai eu
comme je ne sais rien faire d’autre. Je confie mes sentiments et pensées à mes chansons.

La question si elle pense beaucoup à l’amour semble l’embarrasser, elle se mord les lèvres,
elle secoue ses cheveux en arrière et dit ‘ L’amour est une chose formidable et terrible.
Trop difficile et rusée. J’espère trouver l’amour pour toute la vie et pour tout le temps. Je ne
pense pas au mariage. Je ne suis pas contre parce que je suis encore jeune. La campagne et la
mer me plaisent beaucoupmais là je devrais m’isoler et mener la même vie. Je ne fume pas,
je ne bois pas d’alcool, seulement à la table du vin et, en dehors du repas, du jus de citron, pas
pour rester maigre mais parce que c’est bon pour la gorge. Puis je lis beaucoup et dans ma
valise se trouvent toujours quelques livres.
Stampasera 14/02/64
Milano, Museo della Permanente (Via Turati, 34).
Télé 7 Jours  29/02/64  
Françoise Hardy et sa copine Sylvie Vartan touvent plaisir à présenter la mode haute couture dans Marie Claire,
le magazine féminin de mode et beauté
Arianna N° 84  mars 1964
L’écho de la mode  1964
Autogrammstunde Chansonnière Françoise Hardy im Warenhaus Globus (Antenne  5/2/64)
Le 6 février Françoise assiste à la première de Johnny Hallyday à l’Olympia
Dans le public : Françoise Hardy et Jean-Marie Périer. Françoise porte le manteau habillé, signé Pierre Cardin,
qu'elle avait mis en mai '63 au festival de Cannes.
Johnny Hallyday, Richard Anthony, Sylvie Vartan , Paul Anka , Bruno Coquatrix et Françoise Hardy.
2 heures (16h - 18h) ont été réservées à la session d’autographes
le mercredi après-midi 5 février. Que Françoise signait sur des paquets
de Gauloises peut soulever des questions éthiques.
Walliser Bote, 12 February 1964
Marie Claire N° 112  01/02/64
Février 1964(1)   
Françoise Hardy et Bruno Coquatrix, directeur de l’Olympia. Tout au début de sa carrière Coquatrix a voulu
signer Françoise pour passer à l’Olympia mais elle avait refusé, craignant de ne pas être à la hauteur de
son succès immédiat.