Evening Standard 07/01/64
Cet article de presse dans
le magazine Plateia
d'octobre 1970 traite des
concerts de Françoise au
Portugal dans les années
soixante.

Elle est venue chanter au
Portugal à trois reprises.

Le 12 janvier 1964 ,
Françoise se trouve à
Lisbonne pour chanter dans
une émission de télé.
Le lendemain, 13 janvier,
elle s'est produite au Coliseu
à Porto.

Le 31 janvier 1964 , de
nouveau venue par avion,
elle a chanté au "Teatro
Monumental" de Lisbonne.

Une troisième fois, le 11
 juin 1967 , elle a chanté
à l'inauguration de l'hôtel  
Algarve à Praia da Rocha.
Elle a été interviewée dans
l'émission Discorama ,
présentée par Carlos Cruz
et diffusée le 5 juillet.

Mais Françoise s'est aussi
produite au Casino Estoril
le 21 janvier 1965. Son
concert fût directement
diffusé à la télé le soir
à 23 h.  

Françoise Hardy au Portugal
Photo très rare de Françoise Hardy prise le 12 janvier 1964 à Lisbonne parce que la
presse portugaise a été interdite de photographier et interviewer Françoise. Elle était
venue pour enregistrer une émission de la R.T.P. ( radio télévision portugaise).
Sur cette image elle est accompagnée par Carlos Cruz, une des figures marquantes
de la télévision portugaise. (magazine Plateia 1964)
La première visite de Françoise au Portugal a été très fatigante et stressante. Elle est arrivée
en retard à l'aéroport de Lisbonne par un horrible jour de pluie. Elle a voulu descendre dans
le car de télévision qui était entouré de fans. Une fois y arrivée elle fut encerclée par les
fans. Un fan montait sur le toit du car, un autre parvenait à briser une vitre et voulait
s'emparer de Françoise... la police a dû intervenir pour que les choses s'arrangent.
A cause du retard de l'avion et les fans intrusifs le test sonore a été fait très tard et
Françoise n'a pas eu le temps de répéter.
Au studio de télévision personne ne parlait le français. Finalement on a eu recours au
présentateur Carlos Cruz qui parlait le français mais il n'avait aucune idée de qui c'était
Françoise et il n'avait jamais écouté ses chansons. Françoise a dû se passer d'un orchestre
qui n'était plus disponible. C'était un vrai fiasco.
France Soir – 15 janvier 1964
Les portugais ont cassé les vitres pour Françoise Hardy
FH a failli périr étouffée par ses fans a l’aéroport de Lisbonne
malgré les précautions prises par la TV portugaise qui l’a
engagée pour une serie d’émissions. Une voiture était venue
prendre la chanteuse au pied de l’echelle du Boeing qui
l’amenait de France. Elle se dirigea vers une sortie de
laéroport mais des centaines de jeunes fans se précipitèrent
vers la voiture malgré l’intervention des policiers.
Françoise Hardy photographiée par Testa Santos, photographe au service de RTP
(Télévision portugaise), Janvier 1964
Diario de Lisboa 12/01/64
A 22h est programmée une émission
de variété avec Françoise Hardy,
Nino de Murcia (guitariste de flamenco)
et l'ensemble de Jorge Costa Pinto.
Diario de Lisboa 13/01/64
Françoise est retournée le lundi , le 13 janvier,
à Madrid au bord d'un avion d'Iberia.
A son départ elle a déclaré à la presse qu'elle
apprécie beaucoup le fado qu'elle avait entendu au
restaurant Tipoia où on lui avait offert un souper
typiquement portugais. Au nom de la RTP
Mr. Oliveira Martins lui a offert un bouquet de
roses.
Interview par Carlos Cruz. Elle chante 2 chansons: "Comme tant d'autres" et
"Le premier bonheur du jour".
Comme tant d'autres
Le premier bonheur du jour
Ao Largo N° 270  Mai 1964
Cet article parle de l'arrivée de Françoise Hardy au studio de RTP à Lumiar à Lisbonne.
Elle est arrivée fatiguée après une arrivée mouvementée à l'aéroport, où elle était entourée
d'une centaine de fans. Elle a dû fuir dans la voiture de la RTP, un fan a cassé la vitre de la
voiture et a essayé de la sortir. Après le concert à RTP, elle est passée à la radio, a distribué
des autographes et s'est promenée dans le Bairro Alto. Elle s'est rendue , toujours en
compagnie du présentateur Carlos Cruz, au restaurant "A Tipoia ". Là elle a assisté au
spectacle de la chanteuse de fado Fadista Adelina Ramos, propriétaire du restaurant.
Il est impossible de décrire ce qui  s'est passé
lors de l'arrivée de la chanteuse Françoise
Hardy à l'aéroport de Lisbonne.

Les supporters portugais peuvent être
considérés comme sauvages par des
artistes étrangers qui nous visitent. La même
chose s'est passée avec Roger Moore .

Une Françoise froissée, pâle et bouleversée
est arrivée dans les studios de la télévision
portugaise (RTP). Elle a eu la force de dire
" Les Portugais sont très exubérants et
excentriques, mais la vérité est qu'il est
agréable de se sentir aimée".

Françoise Hardy est venue au Portugal  par
un jour de pluie ce qui fut une grande
déception parce qu'elle aime le soleil. Elle a
eu la pluie ... et des bosses. Les fans ont
essayé de tirer ses cheveux.

Nous avons demandé si elle avait encore
des projets de film. Elle a déclaré qu'après
l'expérience de "Château en Suède " elle
ne se sent pas attirée par ce genre de
travail, à moins qu'on lui fait une proposition
exceptionnelle .
Quand Françoise arrivait aux studios de Tobis, elle a murmuré
"Bom dia" en portugais. On lui a demandé si elle voulait être
actrice de cinéma et elle a répondu qu'elle ne ferait qu'un film
s'il s'avère très avantageux pour elle.
Un mois plus tard, dans une interview avec le magazine
portugais "Cronica Femina" elle a avoué qu'elle avait de
mauvais souvenirs du Portugal et que ce jour-là était un
des pires de toute sa vie.
Daily Herald 13-01-1964
Daily Mirror 07/01/64
Je suppose que Françoise est venue à Londres le
6 janvier et qu’elle y est restée jusqu’au 10 janvier et
puis s’est envolée pour Lisbonne avec une escale à Paris.

Les photos qui suivent ( Chambre d’hôtel, New Bond Street)
sont toutes datées du jeudi 9 janvier 1964.
Bien qu’elle est venue toute seule,( Jean-Marie Périer la rejoindra plus tard)  sa visite à Londres ne passe pas inaperçue
Françoise Hardy aux BBC Studios à Londres, janvier 1964.
Photo Jean-Marie Périer
Getty Images a publié une interview
de Françoise à Londres. On lui
demande quels chanteurs anglais
sont populaires dans le hitparade en
France. Elle mentionne Cliff Richard
qu’elle  aime vraiment  beaucoup.
Puis les Beatles qu’on connaît  surtout
par leur Nom. Elle sait qu’ils ont eu
beaucoup de succès en Angleterre et ira
sûrement les voir à l’Olympia où ils se
produiront dans une semaine.
( première = 16 janvier 1964).
Elle ne les a jamais vus sur scène.
Leur  musique et la chanson “she loves
you” sont populaires en France.

Elle ne chante pas le twist bien qu’elle
a adapté quelques chansons américaines
et anglaises. mais  les chansons qu’elle
a composé elle-même sont plutôt lentes
et simples.
C’est un pull vert qu’elle portait.
Tuttamusica N° 8  22/02/64
Le Salut des Copains d’avril 1964 traite la folle journée de Françoise Hardy à Londres où elle s’est rendue pour
enregistrer son premier disque anglais “Catch a falling star / Only friends” aux studios Pye.

Apparemment elle a chanté devant les caméras des studios du BBC  par après. Le soir même , dans sa chambre
d’hôtel, elle se voit sur le petit écran.

Il me semble que cette visite aux studios du BBC a eu lieu “à l’improviste” vu la surprise de Françoise quand elle
apprend que la télé l’attend. J’en déduis qu’elle n’a pas participé à un des fameux popshows ( “Top of the Pops”,
“Ready Steady Go”,...) comme je ne trouve aucune trace dans les programmes de télé ou coupures de presse aux
alentours du 8 janvier 1964.

Il se peut qu’elle a fait la promotion de “Catch a falling star” , la chanson qu’elle vient d’enregistrer, en playback
pour le journal télévisé. Donc ... à suivre.
Françoise a fait ses emplettes du Nouvel An à Milan (Photos Gino Begotti)
Françoise Hardy et Rita Pavone, les grosses vendeuses de disques en Italie en 1963 et les chanteuses les plus populaires.
I singoli più venduti del 1963
1. Cuore (Heart! I hear you beating)
     Rita Pavone

2. Quelli della mia età (Tous le garcons...)
    Francoise Hardy
  
 3. Come te non c'è nessuno
     Rita Pavone  

 4. Se mi vuoi lasciare
    Michele

 5. Hey Paula
     Paul and Paula

 6. Il Tangaccio
     Adriano Celentano  

 7. La Terza luna
     Neil Sedaka

 8. Addio mondo crudele
     Peppino Di Capri

 9. I Tuoi capricci
     Neil Sedaka

10. Baci (Things)
    Remo Germani
STOP N° 799  17/01/64
Pendant le spectacle milanais, Rita a reçu la visite de son amie Françoise Hardy, la vedette de la chanson française.
Les voici, photographiées ensemble dans le vestiaire du “Puccini”. La Hardy ne se produisit à Milan que pendant
trois jours et dans un théâtre plus périphérique qui était inférieur à celui de Rita
Ciao Amici N° 2  Février 1964
1959 - 1977

Since the late '50s, Le Roi grows more and more in public presence, also
considering the existing laws related to leisure. So, the founder Attilio
Lutrario starts to manage many main stars of the Italian song scenario,
until the '70s: Domenico Modugno, Mina, Claudio Villa, Pat Boone,
Enghel Lualdi, Gianni Morandi, Albano, The Platters, Four Kents,
Betty Curtis, Patty Pravo, Lucio Dalla, Riccardo Cocciante, Caterina Caselli,
Fausto Leali, Marino Barreto, Massimo Ranieri  Francoise Hardy,,Little Tony,
Pooh, Don Backy, Bobby Bare and others, all artists in the top moment of
their careers...
Corriere della sera  02/01/64
Teatro Ambrosiano à Milan, situé
Corso XX marzo n.32,  
Dancing Le Roi
à Turin
Via Stradella 8
Corriere della sera  02/01/64
Corriere della sera  31/12/63
Janvier 1964(1)   
Le soir elle rejoint Milan pour y chanter au théâtre Ambrosiano à 21 h 30 (ainsi que le lendemain, le Nouvel An à 15 h 30
et 21 h 30) mais aussi plus tard dans la soirée au dancing “Ile Roi” à Turin.
Je suppose que la tournée de Françoise Hardy au Nord de l’Italie ne se limitait pas à Voghera et Modena mais l’info est
très rare. De toute façon le 31 décembre Françoise se trouve  à Paris aux studios d’ Europe n°1 en compagnie de Sylvie
Vartan,  Henri Tisot, Franck Fernandel, Johnny Hallyday, et Sacha Distel. 31 décembre 1963.  (Photos'André Grassart ).