Pagina 2
L’article nous apprend que pour Françoise Hardy le tournage de “Château en Suède” commence après l’émission
“Cinépanorama” ( je présume qu’elle fait allusion à l’autre émission de François Chalay “ Reflets de Cannes”), émission
pour laquelle elle est spécialement venue à Cannes, et confirme ainsi que, lors de son passage en Suède,Vadim n’a pas
tourné des scènes à l’extérieur avec elle puisque le personnage d’Ophélie ne s’y prête pas.
Le journaliste François Chalais était à l’époque le grand
reporter et chroniqueur de cinéma français. On le voit ici
dans le studio de “Reflets de Cannes”, mai 1963
Françoise Hardy, timide et évasive, n’aime pas dire
n’importe quoi . Un peu méfiante on voit qu’elle est
sur ses gardes et évite les pièges de l’interview.
Reflets de Cannes 12/05/63
François Chalais retrouve Françoise Hardy dans le
studio de Reflets de Cannes en cours d'installation.
Elle répond très doucement aux questions de
Chalais et reste évanescente tout au long de
l'interview.
Elle n'a pas réfléchi à la rapidité de sa réussite.
Pour elle nous  sommes tous romantiques, surtout
les filles. Elle raconte sa rencontre avec Vadim qui
a eu lieu dans une boîte de nuit. On voit des images
de Françoise en Suède en compagnie de Vadim et
Trintignant. Elle n'a pas le temps de prendre des
cours de comédie et se repose sur les talents de
metteur en scène de Vadim. Elle a très peur de
devenir comédienne et d'échouer même si elle
veut rester chanteuse.