Les garçons

Le premier duo de Françoise Hardy et Jacques Dutronc. Les images sont “collées” sur un constat amiable
d’accident automobile, juste pour suggérer que l’amour n’est qu’une collision de deux personnes. C’est tout à
fait dans l’esprit du texte :


L’amour est un jeu de quilles...
L’amour est une espèce de hérisson
Qui s’y frotte s’y pique
Mais c’est tellement fantastique

C’est une unique occasion de voir danser Françoise Hardy, qui témoigne d’une
étonnante souplesse, vu sa conviction qu’elle ne sait pas se servir de son corps
sur scène. Peut-être elle y pensait en déclarant “ Jean-Christophe, c’est l’
assurance de faire quelque chose d’intéressant en se surpassant soi-même.
(SLC N° 75 novembre 68).

C’est une chanson très rythmée et Averty ne réussit pas seulement à faire sautiller les inter-
prètes mais aussi les images. D’abord on voit Françoise et Jacques séparés (celui qui chante
est pris en close-up) et puis ils vont se retrouver en tant que couple. C’est un peu leur histoire,
en l’espace d’une bonne minute.

Leur deuxième duo, “Hardy-Dutronc” suivra en 9 avril 1967 pour
Dim Dam Dom. En tout cas , ils sont d’accord à affirmer que
leur plus belle réussite, en tant que duo, est leur fils Thomas. Cliquez!